Enrobés tièdes

Une alternative aux techniques à chaud traditionnelles

Si la réputation et la polyvalence des enrobés à chaud n’est plus à démontrer, des solutions alternatives peuvent néanmoins trouver leur place dans le paysage des formulations d’enrobés.

Ainsi, les solutions dites tièdes -pour lesquelles la température du produit fini est comprise entre 100°C et 130°C – entendent relever le défi d’égaler les performances des enrobés traditionnels tout en consommant moins d’énergie et en émettant moins de gaz à effet de serre.
Après de nombreuses années durant lesquelles plusieurs technologies se sont développées, à l’image de l’adjonction d’additifs liquides ou solides, ou encore l’utilisation de techniques d’enrobage séquentiel, les formules à base de mousse de bitume ont fini par séduire une part importante de constructeurs routiers, qui apprécient la facilité de mise en œuvre de cette solution et les résultats immédiats qu’elle procure.
Les solutions reposant sur l’injection d’additifs permettent de diminuer la température d’enrobage des granulats de diverses manières, par exemple en modifiant les propriétés chimiques du bitume pour en réduire la viscosité, ou encore en libérant à une température données de petits volumes d’eau générant un effet de moussage.

Additifs solides

Les additifs solides se présentent sous forme de poudre ou de fibres. Lorsqu’ils sont conditionnés en sacs, les additifs peuvent être introduits directement dans le mélangeur. Livrés en vrac ou big-bags, ils sont d’abords stockés dans des silos dédiés, dosés de manière volumétrique (par écluseur rotatif) ou pondérale (par vis peseuse), puis transportés vers le point d’injection, par vis ou par un système pneumatique.

Additifs liquides

Les additifs liquides sont stockés dans des citernes dédiées, parfois équipées d’un système de réchauffage lorsque l’additif nécessite d’être chauffé pour permettre son transport vers le point d’injection. Ils sont alors pompés, dosés via un débitmètre volumétrique ou massique, puis injectés soit dans la ligne bitume, soit directement dans le mélangeur.

Kit Mousse

Lorsque le bitume est mis en contact avec de faibles quantités d’eau avant d’être injecté dans le mélangeur, il change d’état et se transforme en mousse. Le volume du bitume peut alors représenter jusqu’à 20 fois son volume initial, et l’une des propriétés remarquable de ce nouvel état est de pouvoir enrober les granulats à des températures significativement plus basses que d’ordinaire.
Concrètement, le kit mousse se compose d’un système permettant le dosage de l’eau et son injection (sous pression), d’un générateur de mousse monté sur la ligne bitume à proximité immédiate du mélangeur, et d’un automatisme de gestion du process, spécifique ou intégré au logiciel de gestion de la centrale d’enrobage.
Si la mousse de bitume est une technique aujourd’hui parfaitement maîtrisée, elle n’en demeure pas moins une technologie de pointe, tant par la précision requise pour le dosage de l’eau de réaction que par l’importance de maintenir en permanence les buses d’injection parfaitement propres, deux points qui sont au cœur de la conception de Solufoam.

Vous voulez en savoir plus ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, appelez-nous au +39 0544 88111 ou veuillez renseigner les informations suivantes afin que l’on puisse vous contacter:

Votre nom (obligatoire)

Entreprise (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Téléphone (obligatoire)

Autres informations

Les données personnelles que vous avez fournies seront traitées conformément à la loi 196/2003. En sélectionnant « j’accepte », vous consentez à la collecte et au traitement des informations personnelles par Marini - Groupe Fayat