Essor des ventes de centrales BE TOWER en Argentine

Sur l’année 2016, environ 50 % des investissements de l’Argentine en matière d’importation de centrales d’enrobage ont été alloués à MARINI Italie. 13 centrales ont été livrées, dont 11 centrales discontinues de type mobile, principalement des modèles BE TOWER présentant une production de 120-160 t/h (ces modèles avaient été commercialisés en octobre 2015), ainsi que 2 modèles de centrale mobile XPRESS 200 t/h. À la vente de ces centrales se sont également ajoutées plusieurs opérations de remise en état d’une valeur de 2 millions d’euros.

Be Tower : les raisons du succès

Plusieurs raisons expliquent ce succès : la technologie des centrales et la disponibilité du service local d’assistance client, renforcées par une relation particulière de longue date entre l’Argentine et l’Italie (environ la moitié de la population argentine possède des origines italiennes).

L’essor des ventes de centrales peut indubitablement être attribué au modèle BE TOWER, qui est idéal aussi bien pour les chantiers urbains, grâce à son caractère compact, que pour les chantiers qui requièrent mobilité et rapidité de transfert : la centrale s’érige sur des socles en métal, ce qui permet une préparation rapide du chantier et évite d’avoir à poser des fondations en béton. La structure modulaire de la centrale lui permet d’être érigée et testée en moins d’un mois (pour la première édification), et en seulement deux semaines (pour toutes les édifications ultérieures). De plus, le modèle BE TOWER offre une simplicité d’utilisation et de maintenance.

Tous ces aspects font de cette centrale un modèle extrêmement attractif aussi bien pour les entrepreneurs que pour les opérateurs, qui peuvent travailler en toute sécurité.

CaYSi e Marini, collaboration d’équipe

Autre facteur déterminant : la présence de notre représentant CaYSi (dont le siège est basé à Oro Verde, Entre Rios), qui assure une assistance technique dans toute l’Argentine et est doté d’une équipe extrêmement compétente composée de 8 personnes, dont 4 ingénieurs, qui veillent à une résolution rapide des problèmes et à une facilité d’accès aux pièces détachées. De plus, l’équipe de CaYSi couvre toutes les opérations d’édification de centrales. Le personnel a assisté à plusieurs sessions de formation au sein du nouveau centre de formation Marini et a notamment participé à des chantiers aux côtés de techniciens italiens.

 

Anecdote intéressante de Dario Schvindt, directeur de CaYSi : « Lors d’un salon à Rosario, j’ai rencontré une journaliste et lui ai parlé de la gamme de machines Marini, lui expliquant avec satisfaction l’ampleur de la hausse des ventes en Argentine qui faisait suite à la reprise économique et à la multiplication des travaux publics engagés par le gouvernement. Ce n’est que plus tard que j’ai appris que cette journaliste était issu du bureau de presse du ministère des transports et qu’il avait parlé de notre entretien sur Instagram ».